06 août 2008

Le liberalisme dans l'alimentaire : honte sur nous !

L'article sur les fluctuations à la baisse du prix des fruits et légumes que j'ai croqué dans mon précédent post se termine par une phrase qui me glace le sang tellement elle est sortie de façon implacable et directe :

"Cette semaine, ce devrait être au tour de la batavia de voir ses prix chuter. A tel point que certains producteurs ont commencé à détruire la marchandise."

Des gens crèvent de faim et à la moindre chute du cours on détruit, et tout est normal, faut bien réguler et que les producteurs de batavia margent !

:-/ Loin de moi l'idée de jeter la pierre aux producteurs de batavia qui detruisent, leur vie en dépend, mais cette idée d'offre et de demande qui se rencontrent à un prix d'equilibre, ça a quand même de sacré failles ...

Malheureusement loin de moi aussi la prétention d'avoir la solution mais bon, une batavia a un prix de production et un prix de vente, si le prix de vente ne suffit pas à faire vivre le producteur, sans qu'il doive détruire pour faire remonter les cours, c'est qu'il y a un problème.

Réfléchissions :

1) Soit le producteur n'est pas compétitif est doit donc maintenir artificiellement le prix de son produit haut en en limitant la quantité.
2) Soit le producteur produit trop et donc il doit donc, a posteriori ajuster son offre pour atteindre une marge qui lui convient.
3) Soit le producteur veut un max de marge, s'en fout de détruire et donc dès que ça baisse, hésite pas a jeter sa salade.

Je mise plus sur la piste 2, qui colle a peu près à la tendance actuelle de l'agriculture raisonnée, moins intensive et plus qualitative.

Et même en imaginant que l'ajustement de la production à posteriori soit incontournable, n'y aurait il pas des moyens de ne pas jeter et de donner ça a des gens qui de toute façon sont des non consommateurs absolus de salade car trop pauvre ?

Sans entrer dans le problème du coût énergetique et écologique de produire pour détruire ...

Posté par zoumzoum14000 à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Le liberalisme dans l'alimentaire : honte sur nous !

Nouveau commentaire